la nuit du court métrage

Share Button

A Aix, nous avons la chance d’avoir un super festival de court métrages.

Depuis 3 ans, je suis accro à la « nuit du court », une vraie nuit (de 10 h 30 à 6 h 30, si c’est pas une vraie nuit !) avec 3 programmes de courts métrages. Le thème change chaque année, cette année c’était « Cinéma et Subversion » un thème moins bandant que celui d’il y a 2 ans, l’humour…

Bon, reconnaissons qu’on a eu notre lot de films chiants, sur 33 films projetés, tout le monde ne peut pas aimer la même chose !

Quelques bijoux, certains ne durant que 2 mn :

Viejo Pascuero, de Jean Baptiste Huber, la lettre au Père Noël trés spéciale d’un gamin vraiment mécontent des cadeaux miteux qu’il a reçu. Quelques minutes et tout est dit…
Pour le regarder sur dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xwd0h_viejo-pascuero_fun

Signatures de Philippe Grammaticopoulos, un film d’animation d’Amnesty International particulièrement efficace. Pour le voir : http://www.youtube.com/watch?v=wMfDX8Q1lGg
Gus est encore dans l’armée, de Lorraine Dufour et Robert Morin, où le délicieux accent canadien et la finesse de l’analyse des sentiments du héros n’est pas pour rien dans l’intérêt que j’ai trouvé au film. Un extrait : http://www.coopvideo.ca/productions/gus-est-encore-dans-larmee.fr

Mickey au Viet Nam, 20 secondes suffisent à Mickey pour arriver au Viet Nam et être tué…

http://www.youtube.com/watch?v=5uaaO57dTbg

 

Art Total, de Gwenn Pacotte et Pierre Escoffier. Pendant la moitié du film (2 mn) on se dit, c’est quoi ce truc, et les 2 mn restantes bouleversent totalement notre point de vue. C’est  vraiment remarquable.

La sixième face du Pentagone, de François Reichenbach et Chris Marker. Ce film qui date de 1967 n’a pas pris une ride, et reste plus que jamais d’actualité.

Eut-elle été criminelle, de Jean Gabriel Périot. un documentaire expérimental de 10 mn sur les femmes tondues à la libération qu’on prend en pleine gueule.

http://vimeo.com/11712366
L’île aux fleurs, de Jorge Furtado, ou comment montrer des choses abominables – un être humain vaut bien moins qu’un porc dans certains coins du Brésil – avec une liberté de ton et une manière de filmer incroyables. Pour le voir : http://www.dailymotion.com/video/xcu3f_l-ile-aux-fleurs

Je dois avouer que j’ai dormi consciencieusement pendant au moins 3 films, que certains ne m’ont pas intéressée, et que d’autres m’ont laissée médusée… Mais sur un thème difficile, la récolte de bijoux est déjà belle…

Autant je n’aime pas trop les nouvelles, autant le court métrage me passionne. Allez comprendre !

Pour ceux que ça intéresse, le site du festival : www.aix-film-festival.com

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *