Bonne humeur

Share Button

Est-ce le printemps qui pointe enfin sa frimousse ? Hier, deux articles joyeux parmi mes blogs préférés.

Sur le blog de Maître Eolas, qu’on ne présente plus, -Lux Aurumque-, ou comment faire de la (belle) musique avec et grâce à internet. L’initiative d’un chef d’orchestre et compositeur, Eric Whitacre, qui, grâce à des vidéos diffusées sur internet, dirige un choeur virtuel de 185 choristes bien réels s’enregistrant en train de chanter. Le résultat est magnifique, et les images des choristes montrent le plaisir qu’ils ont pris à l’expérience.

Je vous laisse apprécier la morale très Eolassienne de l’article, que j’applaudis des deux mains.
Et je peux ajouter pour ma part, ayant assisté ce soir à un merveilleux concert mêlant doudouk arménien, guitare flamenco (flamenca ?), voix séfarades ou arabes, que c’est grâce aux artistes et à l’art que la paix rêgnera peut être un jour dans le monde…

PS : cette phrase n’est pas de moi, elle a été citée par notre merveilleux guitariste ce soir, et honte à moi, je ne retrouve pas son auteur ! Si quelqu’un qui lit ce blog peut m’aider…

Sur le blog de Bonne Nouvelle, qui malgré son nom n’a rien de religieux mais s’attache à ne moissonner chaque jour que les bonnes nouvelles, un joli article sur les clients d’une librairie bretonne qui, pour lui éviter d’être transformée en magasin de fringues ou en boutique de souvenirs, ont mis la main à la poche et racheté LEUR librairie.
Deux histoires à contre courant de la tendance actuelle au laisser faire, deux histoires qui montrent que quand on leur en donne l’occasion, beaucoup sont prêts à se bouger pour créer quelque chose en commun.
Et moi, rien que ça, ça me met de bonne humeur !

Share Button

Une réflexion au sujet de « Bonne humeur »

  1. Merci pour cette bonne humeur, cet optimisme.
    1) Jolie musique et belle idée.
    2) On devrait inscrire les librairies au patrimoine mondial de l’humanité et les protéger au même titre que les baleines et les tigres du Bengale. Parce que là aussi, on aura l’air con quand il n’y
    en aura plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *