Thaïlande, journal de voyage t6

Share Button
Samedi 23/02
Dernier jour de nav et anniversaire de Pascal. On se réveille dans un décor à couper le souffle comme si c’était normal ! Dernier tour dans la baie, jusqu’au nord, décor complètement étranger, mangrove et pains de sucre dans la brume.
Navigation vers le sud, les longtail vont tous au même endroit, nous sommes toujours seuls à part les pécheurs, à deux sur leurs bateaux. Un couple, presque toujours, je me demande comment c’est une vie entière comme ça…

L’un d’eux nous vend 1 kg de grosses crevettes pour 400 baht, c’est presque le prix de France.

 Des méduses partout dans l’eau laiteuse. Des bestiaux de 40 cm de diamètre, blancs, roses, mauves. Y’en a partout, ça décourage de se jeter à l’eau malgré la chaleur.

Mouillage prés de la base assez joli, mais courant violent. On fabrique une piscine à l’arrière du bateau avec les défenses et les aussières. Même au mouillage, effet nage  contre courant garanti ! On arrive tout juste à rejoindre le bateau à la brasse en partant de 10 m !

Dimanche 24/02

Retour à la base, séparation d’avec notre beau bateau, déjeuner à la marina.
D’autres touristes embarquent à leur tour. Un groupe nous fait froid dans le dos : 4 mecs, allemands sans doute, assez jeunes, embarquent avec 4 jeunes filles thaïs, gloussant à qui mieux mieux, en petites tenues sexy et chaussures à talon. Pas le style navigatrices… Sont-elles louées avec le bateau, fournies par Sunsail avec les canettes de bière et les cacahuètes ?

Pascal et Nathalie partent prendre leur avion, AS et son frère (qui habite la thaïlande et qui nous a retrouvés à phuket) vont rejoindre leur hôtel de luxe, et nous partons, philippe et moi, à la découverte de l’île au volant d’une Honda Jazz de location, fournie par sunsail aussi – mais sans accompagnatrice… Les démarches sont d’une simplicité impressionante : signez là, voilà les clés !

Heureusement c’est Philippe qui conduit, parce que à gauche, je ne me sentirais pas tranquille. Finalement, je suis ravie d’avoir renoncé à l’idée de la moto (d’abord, qu’est-ce qu’on aurait fait des sacs…). Les rond point, c’est l’angoisse : dans quel sens on tourne ?
Cascade de Bang Tao, c’est joli mais peu spectaculaire. Des gamins sautent dans des trous d’eau minuscules. Jolie balade dans une forêt gigantesque avec des bambous plus gros que mon bras.

Il y a quelques étrangers mais la grande majorité ce sont des thaïs, familles, bandes d’ados…

Enorme orage tandis que nous cherchons l’hôtel, on n’y voit pas à 2 m et on n’arrive pas à comprendre où il faut aller. En plus les explications données au téléphone par l’hôtel sont incompréhensibles. Ils comprennent rien ou c’est nous, mais la communication c’est zéro. On finit par trouver, c’est ravissant, carrément sur la plage au milieu des cocotiers. Ca s’appelle Andaman Bangtao Bay Resort, sur la plage de Bang Tao, comme son nom l’indique.

Lait de coco de bienvenue, servi carrément dans la noix verte tournée en forme de boîte. Petits bungalows face à la mer avec terrasse et rocking chair , à 20 m de l’eau : le paradis.

Au dîner, Philippe s’offre un plateau de fruits de mer grillés impressionnant pour 10 €.

Des méduses mortes échouées sur la plage tous les 10 m…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *