Sur les murs…

Share Button
J’ai découvert les graphs d’artistes de rue lors d’une visite de Ménilmontant, il y a quelques années. Parce que la personne qui me les a fait découvrir les aimait et les faisait aimer, ce que j’aurais pu considérer comme un graffiti de plus, m’est soudain apparu comme un art éphémère et fragile, et d’autant plus précieux.
Depuis je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de partir à la recherche des graphs parisiens. Par chez moi, il n’y a que des tags – et je n’aime pas les tags. J’en ai croisé un très joli à Pernes les Fontaines, puis par ci par là, mais sans avoir un appareil photo sous la main.
Aussi, quand au détour d’une rue, lors de ma dernière balade à Paris, je suis tombée nez à nez avec la silhouette blanche très reconnaissable signée Jérôme Mesnager, ça a été comme un signe, et j’ai consacré les heures suivantes à en chercher d’autres.

J’ai découvert de nouveaux grapheurs : « mosko et associés » qui représentent apparemment surtout des animaux de la jungle.

Autre tendance que j’ai découverte cette fois ci : les graphs à plusieurs mains (ici, jérôme mesnager et mosko) sans que je sache si c’est voulu des deux côtés…


Mon préféré, c’est Nemo. J’aime son univers tendre, le fil rouge du ballon (rouge, justement), les petites histoires que racontent ses graphs. Je n’ai pas retrouvé ceux que j’avais vus la dernière fois, mais j’en ai trouvé deux, dont un très abîmé.

J’aurais voulu avoir plus de temps, mais il fallait rentrer…

Et pour finir, deux petites trouvailles, pas vraiment des graphs, mais qui m’ont touché :


Celui-ci, à l’entrée d’un jardin partagé… autre jolie idée parisienne dont je vous parlerai un de ces jours !

Share Button

2 réflexions au sujet de « Sur les murs… »

  1. J’aime bien Mesnager, je trouve que ses œuvres s’intègrent bien à l’environnement !
    La girafe avec son cavalier est aussi superbe.
    Et le panneau trop mignon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *