Pour fêter la victoire d’Obama

Share Button

Pour fêter la victoire de Barrack Obama, malgré son prénom bizarre, sabler le champagne s’imposait. Or il se trouve que nous avions depuis pas mal d’années une bouteille de champagne américain en cave. Offerte par Chuck, le mari américain de ma cousine Beryl, ce champagne s’appelle « Roederer Estate ».

J’ai découvert grâce à Google que « Roederer Estate » était la filiale américaine de la prestigieuse maison champenoise Louis Roederer, que ce champagne américain était élaboré en respectant la méthode champenoise la plus stricte, et qu’il était composé de pinot noir et de chardonnay. Aucune raison, donc de ne pas avoir confiance, et de fait, il était tout à fait bon, avec des notes d’agrumes très nettes, mais pas trop d’acidité.

Et pour accompagner ce champagne de circonstance, j’ai élaboré un petit repas multiculturel…

Tartes fines façon Tian

Recette adaptée de celle que nous avons préparée avec le chef Cyrille Boileau lors de notre dernier atelier culinaire à l’école hôtelière d’Avignon. C’est un peu long à faire, mais ça vaut vraiment la peine : c’est aussi joli que bon.

Ingrédients pour 6 :

– 1 kg de tomates rondes

– 3 aubergines longues (au diamètre le plus régulier possible)

– 3 courgettes longues (idem)

– 1 poivron rouge

– de la pâte feuilletée : il faut que vous puissiez tailler 6 ronds de 10 cm de diamètre.

– sel, poivre, thym frais, huile d’olive

Commencer par mettre au four le poivron rouge, si possible en position grill, pour faire brûler la peau sur toutes ses faces et pouvoir l’éplucher tranquillement (à ce propos, je récuse tout à fait ceux qui prétendent qu’on ne peut éplucher un poivron qu’en se brûlant les doigts. Donnez lui le temps de refroidir, et il s’épluchera tout seul…). Une fois pelé, y tailler des morceaux de la taille de vos rondelles de courgettes/aubergines.

Faire bouillir de l’eau, y plonger les tomates quelques secondes, pour pouvoir les éplucher. Les couper en 4, enlever tout le centre, eau et graines, et les coucher sur une plaque de four, salées, poivrées, avec un filet d’huile d’olive et du thym frais. Si c’est l’hiver et que vos tomates manquent de goût, vous pouvez les soupoudrer très légèrement de sucre glace. Mettre au four à 170° pour 45 mn. Vous allez obtenir des pétales de tomates légèrement confits. résistez à la tentation de les manger tout de suite, vous allez en avoir besoin.

Pendant ce temps, couper en rondelles fines (3mm) les aubergines et les courgettes et les faire revenir à la poële dans de l’huile d’olive. Les rondelles doivent être dorées mais rester entières.

Découper dans la pâte feuilletée 6 cercles de 10 cm de diamètre. Les poser sur des carrés de papier cuisson pour pouvoir les manipuler.

Quand tous les légumes sont prêts, commencer le dressage des tartes en alternant les rondelles de légumes : courgette, aubergine, pétale de tomates, poivron. (Moi, j’ai eu de la chance, j’ai pu déléguer le dressage à deux artistes blogueuses : Mélanie et Caroline.) Saler, poivrer, encore un peu de thym frais, et hop, au four jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée (+- 30 mn à 180°).

Brochettes d’agneau hâché

J’ai élaboré cette recette pour participer au concours « Agneau Presto ». Ca c’est vraiment de la cuisine facile pour fille pressée et gourmande !

On trouve parfois de l’agneau déjà hâché, sinon votre boucher peut vous en hâcher. Moi je fais simple : j’achète de la selle d’agneau (mon morceau préféré), je le dégraisse rapidement et je le passe au mixer (Ah Magimix, que ferais-je sans toi ?)

J’émince finement 2 oignons, que je fais revenir jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Je les rajoute à la viande hâchée, puis je mets au moins une cuiller à soupe de cumin, un peu de gingembre et de canelle, 1/2 cuiller à café de piment d’espelette, du sel, du poivre, un filet d’huile d’olive, 1 oeuf, 1/2 bouquet de persil hâché et 1/2 bouquet de coriande hâchée, 1/2 cuiller à café de graines d’anis vert.

J’agglomère la viande autour de brochettes de bois pour former une sorte de boudin, (c’est plus facile à faire qu’à expliquer, je vous rassure), et je passe au four assez chaud, pas trop longtemps pour que ça reste moelleux (allez, on va dire 20 mn à 180°).

Je sers avec une sauce qui à elle seule devrait vous plonger dans l’extase, et qui a de surcroît l’avantage de se faire en 2 mn !

Sauce pour les brochettes…

…mais elle est tellement bonne que vous lui trouverez certainement des tas d’autres utilisations.

Passer au mixer 2 yaourts bulgares avec sel, poivre, 1 cuiller à café de tahini si vous en avez, 1/2 bouquet de persil et 1/2 bouquet de coriandre +1 petite gousse d’ail si vous aimez ça. Si comme moi vous trouvez l’ail un peu impérialiste, je vous conseille l’ail doux en bocal : ça parfume, mais vous ne passez pas le reste de la semaine à vous repentir.

Voilà, c’est déjà prêt et vous m’en direz des nouvelles !

Pour clôturer ce repas multi-culturel, vu que j’étais un peu à la bourre, un crumble s’imposait : le meilleur rapport temps de préparation – résultat que je connaisse. Le plus long est d’éplucher 4 pommes… Je pense que je vous ai déjà donné la recette, mais pour les flemmards, la voilà à nouveau.

Crumble pommes fruits rouges

Eplucher 4 pommes, les couper en cubes comme ça vient et les mettre au fond d’un plat à four genre tian, ou d’un moule à manqué. Ajouter une poignée de fruits rouges surgelés et une poignée de rhubarbe de la même espèce. (Avoir TOUJOURS dans son congélateur un sachet de fruits rouges et un sachet de rhubarbe est le premier commandement de toute patissière de nos jours… Je vous recommande ceux de chez Picard, ils sont parfaits).

Passez au robot (Magimix, le retour) ou mélanger du bout des doigts (pour les masochistes) 150 g de farine, 150 g de sucre et 150 g de beurre bien froid, et laisser tourner très peu de temps : le mélange va former une sorte de sable grossier. Même si la texture n’est pas très régulière, c’est OK. Si vous laissez tourner plus longtemps, vous allez vous retrouver très rapidement avec une pâte sablée, certes délicieuse, mais tout à fait inutilisable pour votre crumble…

Recouvrir les fruits de ce sable, et passer au four 30 mn à 180°. Servir tiède avec de la crème épaisse, et écouter les gémissements d’extase de vos invités.

Et que vive longtemps la démocratie…

Share Button

Une réflexion au sujet de « Pour fêter la victoire d’Obama »

  1. Pour éplucher des tomates sans les ébouillantes (j’aime pas entendre crier les tomates) , c’est possible avec le concurrent de l’économe. En faisant un mouvement de gauche à droite avec la lame. C’est plus facile à faire qu’à expliquer……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *