Petit poème anglais

Share Button

Quand Caroline était au collège, j’avais trouvé ce délicieux poème dans son livre d’anglais.On s’était amusées à l’apprendre, mais sans jamais le noter.

Les années passant, nous n’en savions plus que le début, et encore !

Pourquoi y ai-je repensé aujourd’hui ? En tout cas, une petite recherche sur Google avec la première phrase approximative, et voilà, retrouvé le joli poème !

Le voilà donc.

Eletelephony
By Laura E. Richards 1850-1943

Once there was an elephant,
Who tried to use the telephant-
No! no! I mean an elephone
Who tried to use the telephone-
(Dear me! I am not certain quite
That even now I’ve got it right.)

Howe’er it was, he got his trunk
Entangled in the telephunk;
The more he tried to get it free,
The louder buzzed the telephee-
(I fear I’d better drop the song
Of elephop and telephong!)

Je le trouve toujours aussi délicieux, et étonnamment moderne pour quelqu’un mort en 1943… Du coup j’ai eu envie d’en savoir plus sur elle, et merci Wikipedia, je peux même vous montrer sa photo !

Sa mère était elle même poétesse, et a écrit les paroles du « Battle Hymn of the Republic » (we shall overcome). Laura était issue de la haute société bostonienne et a écrit beaucoup de livres pour enfants. Elle a même reçu le prix Pulitzer pour un livre sur sa mère.

Et pour ceux d’entre vous qui ne maîtrisent pas tout à fait l’anglais, je vais essayer une petite traduction (soyez indulgents, je ne suis ni poète ni traductrice…)

Il était un elephant
Voulant parler dans l’telephant –
Non, je veux dire un elephone
Qui essayait le télépone –
(Mon Dieu, je ne crois pas
Que ce soit vraiment ça.)

Il finit par coincer sa trompe
Dans le fil du teletrompe ;
Il se débattait tant et plus
Que sonnait le telephus –
(Mieux vaut que j’abandonne
Et téléphop et éléphonne !)

Share Button

Une réflexion au sujet de « Petit poème anglais »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *