Deux gâteaux qui cachent bien leur jeu…

Share Button

En attendant d’être suffisamment redescendue sur terre pour vous narrer mon voyage en Arménie (c’était génial, plus d’infos bientôt), voilà deux petites recettes de gâteaux qui n’ont rien d’arménien.En fait leur caractéristique commune c’est de ne pas payer de mine et d’être absolument sublimes. Des gâteaux discrets en somme…. En plus, faciles à faire et à transporter, que demande le peuple.

La recette du premier vient de Marielle, et c’est une merveille de noix et de miel, sous une bête apparence de gâteau yaourt ! C’est également un gâteau mathématique, en l’occurrence un 5/4 !

Faire fondre 100 g de beurre et 100 g de miel dans une casserole, et y ajouter 100 g de farine, 100 g de noix hachées, 100 g de sucre et 1 jaune d’oeuf. Cuire 30 mn à 150 ° dans un moule à cake ou à manqué. On peut aussi en faire des petits gâteaux individuels en utilisant des caissettes en papier.

Attention, addiction immédiate !

La deuxième recette vient de Rosemary, et c’est le meilleur gâteau aux carottes que j’aie jamais mangé.
Préchauffer le four à 170 °
Eplucher et râper finement 300 g de carottes
Faire fondre 150 g de beurre puis le mélanger à 200 g de sucre.
Ajouter ensuite en mélangeant au fur et à mesure :
– 2 oeufs entiers,
– les carottes râpées,
– 200 g de farine,
– 3 cuil café de levure chimique,
– 1 cuil café de cannelle en poudre et 1/2 cuil café de muscade en poudre.
En dernier ajouter 80 g de raisins secs, et 50 g de noix grossièrement hachées.

Faire cuire 1 h dans un moule à cake beurré.

Intérieur hyper moelleux et léger, croûte croustillante, parfun des épices et croquant des noix…. Un goût de paradis !

Je ne l’ai pas encore testé en moules individuels, mais y’a pas de raisons que ça ne marche pas.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *