Des gaufres fourrées comme à Lille

Share Button

Depuis notre petite virée à Lille et à Roubaix, ça me démangeait de faire des gaufres fines fourrées, comme chez Meert.

1er problème : le matériel ! Les moules à gaufres vendus par chez nous n’ont pas de plaques fines (appelées plaques à gaufrettes). Heureusement, mon ami Patrick, natif du nord, m’en prête un, ce qui me permet de faire quelques essais, et d’avoir encore plus envie d’en refaire.

Sur Internet, il y a visiblement des tas de gens qui comme moi sont à la recherche de recettes, appareils, conseils concernant ces gaufres. Et c’est sur un forum que je trouve les références d’un appareil de marque Lagrange.

Quelques recherches plus tard, ça y est, l’appareil (commandé tout bêtement à La Redoute…) est chez moi, et je me lance dans la production.

Dans la foulée, je m’amuse à essayer des tas de fourrages différents, salés, sucrés. Je vous donne ci-dessous mes préférés en sucré (beurre – cassonade) et salé (parmesan).

Mais tout est envisageable et si certains d’entre vous se sentent l’âme créative, je veux bien bénéficier de vos idées.

Recettes :

La pâte de base pour les gaufrettes (+/- 35 pièces) :

– 250 g de farine + 80 g de sucre + 100 g de beurre + 1/2 sachet de levure de boulanger rapide diluée dans 5 cuillers à soupe d’eau tiède.

Ca donne une pâte assez compacte, qu’il vaut mieux laisser reposer un peu avant de l’utiliser.

Perso, je la trouve un peu sucrée, et en plus la quantité de sucre fait que les gaufres brûlent trés vite. J’ai donc fait à la place :

– 330 g de farine + 100 g de beurre + 1/2 sachet de levure de boulanger rapide diluée dans 5 cuillers à soupe d’eau tiède.

Ca donne des gaufres plus croustillantes, qui brûlent moins vite et qui vont aussi trés bien avec un fourrage salé.

Le fourrage sucré (pour 35 pièces) :

250 g de cassonade (ou vergeoise, ou sucre roux + 125 g de beurre, le tout passé au mixer jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Moi j’adore le sucre roux « produits équitables » qu’on trouve à Carrefour. Il a d’incroyables parfums de vanille, voire de rhum !

Le fourrage salé :

Du vrai parmesan râpé et passé au mixer avec du beurre et du fromage frais type Saint Moret. On dose comme on aime, plus ou moins chargé en parmesan, et on assaisonne au goût avec du poivre, du piment d’Espelette, de la muscade…

Comment on fait ?

Quand la pâte a un peu reposé, on détaille en petites boules. Suivant le modèle du gaufrier, il faut faire des boules de 15 à 30 g, plus ou moins une balle de ping-pong.  On les écrase dans le gaufrier, et on ne laisse pas trop cuire.

Dès qu’elles sont cuites, en se brûlant un peu les doigts, il faut les fendre en deux dans l’épaisseur (dès qu’elles sont froides elles durcissent et on ne peut plus rien faire). Ensuite, on fourre, et on referme les deux épaisseurs, et voilà !

Share Button

Une réflexion au sujet de « Des gaufres fourrées comme à Lille »

  1. bonjour Christine,
    Accepteriez-vous de me communiquer les références exactes de votre gaufrier afin de réaliser au plus vite la recette de gaufre comme à Lille .
    PAR AVANCE MERCI

    CDT
    Anne MATHIEU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *