Archives pour la catégorie Un Peu De Tout…

Y’a plus de bébés…

Mes enfants à moi sont un peu grands, et je ne suis pas du tout (mais alors VRAIMENT PAS DU TOUT) pressée de devenir grand mère, mais reconnaissons que ces photos donnent envie de recommencer à jouer à la poupée… sauf le petit livre « HTML for my baby » que je trouve simplement inquiétant !

Alors, on commence par le bonnet de Maître Yoda en deux versions… Je suis sure que mes copines tricoteuses vont adorer !  Au vu des nombreuses personnes m’en demandant les explications, je précise que ce sont des photos trouvées sur le web et que je n’ai pas les explications de ces modèles ! J’ai trouvé un modèle ressemblant ici, un autre , et qu’on peut l’acheter tout fait sur etsy.

bonnet-yoda2.jpg

bonnet-yoda1-copie-1.jpg

 

On reste dans Star Wars avec la tenue R2D2 que je trouve assez craquante…

body-r2d2.jpg

 

Et en bonus, un autre body qui m’a fait mourir de rire, spécial papa débordé… Un peu facile, peut être, mais rigolo quand même !

body-papa.jpg

 

Pour finir, un petit livre un peu inquiétant quand même… Signalons qu’il existe aussi « CSS for my baby ». Et si nous laissions nos bébés être juste des bébés ?

eacc_html_for_babies.jpg

 

 

Alors ce réchauffement climatique, ça vient ?

Parce que cette année cet article écrit le 31 mai 2008 est plus que jamais d’actualité… 10° ce matin, un 24 juin !

Sous ce titre un peu provoc, j’avoue, se cache un vrai ras le bol de la pluie et du sale temps…

« Tu verras, dans mon pays, il fat toujours beau », qu’il m’avait dit ! Je dois reconnaître que pendant quelques années, ça a été vrai. De vrais étés où on avait vraiment bien chaud (hmmm, vous ai-je dit que j’avais été lézard dans une autre vie ?), des hivers à peine perceptibles, des printemps qui commençaient tôt et des automnes aux allures d’été indien… Pour une fille du nord élevée dans le froid, le rêve, le paradis, le bonheur.

Et puis, l’été a commencé à être moins chaud, l’hiver de plus en plus froid, le printemps a disparu, et l’automne s’est mis aux abonnés absents. C’est simple, cette année, je pense qu’il a fait meilleur à Cherbourg qu’à Aix (et j’ai envoyé un observateur à Cherbourg pour vérifier mes dires…).
Les paysans de la région disent qu’il n’ont pas vu un mois de mai pareil depuis les années 50, et d’après eux, juin ne devrait pas être mieux. Au secours ! Mes semis ont pourri, je tond tous les 3 jours, la Provence a des allures de normandie et j’envisage de remettre le chauffage…

Alors, quand on me parle de réchauffement climatique, je pense qu’on veut peut-être parler de dérèglement climatique, parce que pour ce qui du réchauffement, je me demande bien où il est. En tout cas pas chez nous !

Rendez nous la canicule ! Rendez nous la canicule ! Rendez nous la canicule ! Rendez nous la canicule !

Urgences

Une longue soirée aux urgences… La rencontre d’un monde particulier, des morceaux de vie, des histoires de quelques secondes…

Première constatation, et après on n’en parle plus : quel temps on passe à attendre ! Mais en même temps, c’est pendant ces moments d’attente, moments arrétés où on ne peut de toute façon rien faire d’autre, que se révèlent toutes ces histoires.

Tout au long de la soirée, des policiers passent, amenant un monsieur âgé dont le langage est tellement incohérent que je ne saurai toujours pas à la fin s’il parlait français ou une autre langue… Un habitué, apparemment, qui manifeste bruyamment son désaccord.

A l’opposé, un très beau black arrive menotté, très digne, très calme. Lui aussi, semble t’il, est un habitué des lieux, tous les quelques mois sa femme et lui en viennent aux mains et ça se termine aux urgences.

Les policiers claquent la bise aux médecins et aux infirmières, ils sont chez eux ici. Un interne réalise que c’est le soir de la St Patrick et qu’ils ne vont pas chômer cette nuit…

Dans le box, à côté de nous, un jeune garçon vêtu de blanc joue avec une prise orange qui semble sortir de ses vêtements. Un droïde en panne de batterie ? Non, un escrimeur lillois, venu disputer une compet ici et qui s’est foulé une cheville. Il est triste, car il va rater les championnats de France.

L’interne lui prescrit des béquilles et une attelle… Mais pour avoir l’adresse de la pharmacie de garde, il faut commencer par aller au commissariat, et de toute façon, un samedi à 23 h, quelle pharmacie -même de garde – propose des béquilles ? Et comment reprendre son train demain sans béquilles ? A cloche pied ?

Dans le box d’en face, ça parle, ça parle… C’est une poétesse qui raconte sa vie à qui veut l’écouter, sa malheureuse voisine de box en l’occurrence, qui tente à plusieurs reprises de s’enfuir… Pourquoi est-elle là ? En principe pour une foulure, mais après avoir refusé tous les traitements que lui propose l’interne, elle repartira sur ses deux pieds, non sans avoir auparavant tenu à lui réciter une partie de ses oeuvres… Grand moment comique, l’interne se tortillant en essayant de trouver une bonne excuse pour s’échapper tandis que la poétesse aligne les rimes riches…

Nos voisins de box changent, c’est maintenant un jeune homme qui s’est cassé l’index en moto. Suivra un vieux monsieur d’origine nord africaine qui a mal aux dents…

Et finalement, quand je n’y croyais quasiment plus,  vient le moment de quitter les urgences…

Ce n’est que le lendemain, en y repensant et en parlant, que j’ai pris conscience de tout ce que j’avais observé et enregistré à mon insu et que j’ai eu envie de vous le raconter.

Petit clin d’oeil…

 

 

Stylish Blogger Award

Ma très chère Clair de Plume me fait l’honneur de me décerner un Stylish Blogger Award… Outre le fait que je sois toute émue, je me vois donc tenue par le règlement de vous révéler sept (oui, 7 !) secrets sur moi.

Ca va être compliqué… J’ai peu de secrets, mais ceux que j’ai, j’y tiens… Et même si bloguer c’est révéler volontairement des morceaux de soi, sept d’un coup, comme ça, des pas trop inavouables quand même, mais pas trop banals non plus, où vais-je donc les trouver ?

Je n’ai pas le talent de ClImage-2.jpegair de Plume, son coup de patte inimitable, et même si j’ai un peu le physique de sa grenouille fétiche, c’est pas demain la veille que j’arriverai à la dessiner. Je lui emprunte son dessin pour que vous puissiez en juger (Clair de Plume, si c’est mal, tu me dis et je l’enlève !)

Commençons par le commencement, respectons le protocole et remercions donc Clair de Plume. J’ai eu maintes fois l’occasion de dire comme j’aime son blog. Ses dessins sont merveilleux, son humour me fait mourir de rire et en plus j’apprends des tas de choses passionnantes sur des petites bêtes que Dieu merci je ne verrai jamais de plus près que sur son blog… (tiens, tiens, mais voilà un premier secret pas trop compromettant que je vais pouvoir vous révéler, chers lecteurs).

Le protocole me demanstylish_blogger_award-8-.jpgde maintenant d’insérer le logo du Stylish Blogger Award. Je le fais d’autant plus volontiers qu’il est effectivement fort stylé.

C’est ici que mes ennuis commencent. Voici donc, tant bien que mal, 7 secrets sur moi…

-1) Comme vous l’aurez compris, les insectes me terrorisent. J’ai beau être abonnée à La Hulotte depuis le n° 5, être fan du blog de Clair de Plume, faire un tour de temps en temps sur celui de Richard du Nord, me trouver confrontée dans la vraie vie à une araignée, un scorpion ou une sauterelle est pour moi une épreuve terrifiante. Les fourmis, ça va, je gère.

-2) Secret inavouable n° 2 : Quand j’étais petite, je me rongeais les ongles de pied. Oui, vous avez bien lu. Maintenant, vous pouvez vous désabonner si vous voulez…

-3) J’aime le chocolat au lait. Pas le noir. Pire encore, j’aime plein de saloperies comme les Mars, les Snickers, la/le Nutella.

-4) J’ai pas la télé. Bon c’est pas vraiment un secret, d’accord. Mais quand même, des fois je ne comprends vraiment rien à la conversation à la machine à café le matin.

-5) Je suis sur Facebook. Clair de Plume, dis moi que tu m’aimes quand même encore !

– 6) Ca n’intéressera sans doute personne, mais j’ai fait une année de tibétain à LanguesO dans mon jeune temps. Oui, je pensais être un jour la nouvelle Alexandra David Neel. C’est raté.

-7) Comment ça, ils sont nuls mes secrets ? Vous n’espériez tout de même pas que j’allais vous révéler mon âge, que j’adore péter sous la douche et que j’engueule les autres automobilistes sur la route ? Oups, je l’ai dit…

Bon, une fois cette épreuve passée, ne me reste plus qu’à taguer 7 autres blogueurs/ses… Par ici les secrets ! On fait moins le malin, tout de suite, hein !

Je désigne donc :

Za

Carotte

-Mickaël

Startare

Mathieu

Camille

Emmanuelle et Laurent