Beignets de fleurs d’acacia

Share Button

Les acacias du jardin croulent sous les fleurs, l’occasion de tester de nouvelles recettes…

Après quelques recherches, je me décide à adapter celle de Christiane Ferber dans « La Cuisine des Fées », et comme toujours cette magicienne ne me déçoit pas.

Avec 125 g de farine, 25 g de sucre, 1 cuiller à soupe de miel (d’acacia, forcément), 1 oeuf, un peu de bière et du lait ou de la crème fleurette, il faut faire une pâte juste assez liquide pour qu’on puisse y tremper les grappes de fleurs d’acacia, mais bien plus épaisse qu’une pâte à crèpes par exemple. A peu près 20 cl de liquide semblent une bonne dose. La pâte peut être utilisée tout de suite ou reposer de quelques heures à 1 nuit.

Faire chauffer de l’huile dans une sauteuse, elle ne doit pas être trop chaude.

Il vaut mieux ne pas laver les fleurs. On les laisse en grappes, en gardant le petit bout vert de la queue de la grappe, qui servira à la manipuler.

Tremper chaque grappe dans la pâte, puis la déposer dans l’huile. La retourner au bout de quelques instants, et la sortir quand les 2 côtés sont bien dorés.

Déposer dans un plat sur du papier absorbant, et soupoudrer de sucre en poudre.

C’est plus parfumé que vraiment goûteux, croustillant et moelleux, et c’est aussi amusant à faire qu’à manger.

Il paraît qu’on peut faire de même des beignets de fleurs de sureau. Comme j’en ai aussi plein dans le jardin, je vais essayer demain !

Share Button

Une réflexion au sujet de « Beignets de fleurs d’acacia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *