Street art et photos à Sète

Share Button

Nous avons découvert le festival de photo de Sète, « Image Singulières », un peu par hasard en rentrant de Montpellier il y a 3 ans. Depuis, nous n’allons plus à Montpellier mais Sète est devenu un rendez-vous photo régulier.

Cette année nous avions décidé d’explorer aussi le « Off », « le Printemps des Photographes », et avons donc programmé deux jours sur place pour profiter de l’événement et des projections de photos organisées le soir.

Nous avons donc bien sûr vu beaucoup de photos, mais la qualité générale du festival nous a un peu déçue (à l’exception de 3 expos dont je parlerai dans un autre article). Par contre, nous avons découvert beaucoup d’autres trésors à Sète, à commencer par de nombreuses oeuvres de street art. Nous avons donc arpenté la ville dans tous les sens et découvert au passage des quartiers supers que nous ne soupçonnions pas.

La suite en images…

Dans le Quartier Haut cette jolie sirène dort à côté des joueurs de boule…

Boîte aux lettres naïves, ou fresques murales, toujours dans le Quartier Haut.

J’adore les gros chats hilares de M.Chat, et chance, il y en a plusieurs à Sète ! Dont celui-ci, juste en face de la mairie, derrière une impressionnante pieuvre de bronze.

Juste en face, un coupe d’amoureux dessiné par Claire Street Art s’embrasse sur une façade :

Jolie découverte dans la ville, les fresques de Codex Urbanus dont voici deux détails.

Juste à côté, les papillons origami de Mademoiselle Maurice s’envolent…

Un peu plus loin, les coeurs de Sunset envahissent toute une façade, et comme les coccinelles de Gotlib, une petite souris se cache presque au niveau du trottoir.

Autre jolie découverte,  Ememem, le street artiste qui s’est donné pour mission de « raccommoder » la ville.

A Pointe Courte, le mythique quartier de pécheurs immortalisé par Agnès Varda, ce poisson sous-marin nous attendait, face à la mer.

Il y a beaucoup d’autres oeuvres de street art à Sète. La ville a même créé le MACO, le Musée A Ciel Ouvert et édite une carte des principales oeuvres. L’office du tourisme organise des visites dédiées et propose même un jeu de piste pour enfants !

Je trouve ça génial que cette ville ait compris le potentiel que représente le street art et le rende accessible à tous.

A suivre pour la suite de nos découvertes à Sète… Bientôt !

Share Button

3 réflexions au sujet de « Street art et photos à Sète »

  1. J’adore … on peut pas l’écrire Sous les photos, bouh
    Très belles prises !
    Si ce commentaire apparaît 2 x. Normal je sais pas cliquer …

Répondre à Christine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *