Y’a plus de bébés…

Mes enfants à moi sont un peu grands, et je ne suis pas du tout (mais alors VRAIMENT PAS DU TOUT) pressée de devenir grand mère, mais reconnaissons que ces photos donnent envie de recommencer à jouer à la poupée… sauf le petit livre « HTML for my baby » que je trouve simplement inquiétant !

Alors, on commence par le bonnet de Maître Yoda en deux versions… Je suis sure que mes copines tricoteuses vont adorer !  Au vu des nombreuses personnes m’en demandant les explications, je précise que ce sont des photos trouvées sur le web et que je n’ai pas les explications de ces modèles ! J’ai trouvé un modèle ressemblant ici, et on peut l’acheter tout fait sur etsy.

bonnet-yoda2.jpg

Continuer la lecture de Y’a plus de bébés… 

Dimanche, c’est cirque pour tout le monde !

bostago-mathieu-png.png

C’est dimanche 16 juin à 16 h 30, c’est sous chapiteau à Bouc bel Air, et il ne faut surtout pas le manquer ! Le nouveau spectacle de cirque de l’Atelier Cirque vous invite à l’anniversaire de Mama Rosa : tziganes, musique, bonne humeur, énergie…

On vous attend !

et encore en plus : 

– c’est gratuit

– on vous offre un verre à la fin

– c’est une unique représentation : si vous la manquez, ben c’est pour toujours !

Un gâteau de légumes pour fêter l’été

Adapté d’une recette de Sonia Ezgulian dans Régal, ce gâteau est aussi bon que beau… Il est un peu long à faire, mais on peut échelonner sa préparation sur deux jours, voire pour les plus débordées utiliser quelques astuces « gain de temps » !

Et avec l’arrivée des légumes d’été et des longues soirées au jardin, c’est vraiment le moment de vous lancer…

juin-2012-5731.JPG

Continuer la lecture de Un gâteau de légumes pour fêter l’été 

Un mardi sur son 31 : Vivement l’avenir

Et oui, c’est pavivement-l-avenir.jpgs parce que c’est férié que ce n’est pas mardi… Et  aujourd’hui, j’ai une jolie pépite de livre à vous présenter ! Et même, pour la peine, ce ne sera pas une phrase, mais deux que je vais vous citer.

 » Il y a Vanessa, son fond de teint en couche, son rimmel impeccable, ses escarpins vernis qu’elle laisse dans son casier aux heures de travail, et ses ongles rongés. Vanessa qui attend chaque soir son fiancé, mais qui certains soirs rentre à pied, en se tordant les chevilles sur les graviers du bas-côté, parce qu’il l’oublie, parfois, ou bien qu’il a trop bu, ou qu’il lui fait la gueule.  »

Continuer la lecture de Un mardi sur son 31 : Vivement l’avenir 

Mon premier Mesnager

Ca fait un moment que je vous parle de mes grapheurs préférés, Nemo et Jérôme Mesnager. J’ai profité d’un passage éclair à Paris pour aller visiter une expo consacrée à Mesnager à la galerie Art Jingle, qui a l’avantage d’être située pas loin de la gare de Lyon…

Et cette petite oeuvre sur planches de palissade m’a dit « achète moi… »

r90.IMG_2800.JPG

Quand les choses me parlent, surtout pour me dire « Achète moi » je ne sais pas résister. Alors voilà, j’ai rapporté ce merveilleux bonhomme blanc serré contre mon coeur pendant le voyage de retour, je l’ai installé où il a voulu et maintenant il est chez lui… Un peu chez moi aussi, mais surtout chez lui.

Le mardi sur son 31 : La trace

Une jolie idée relayée par Za, que je m’empresse d’adopter pour redonner un peu de vie à ce pauvre blog, qui souffre de la concurrence déloyale de mon boulot…

logo-mardi-31.jpg

Ainsi donc tous les mardi, ou plutôt, certains mardi où j’aurai un peu de temps, j’ouvrirai le livre que je suis en train de lire à la page 31 et je choisirai une phrase de cette page. L’occasion de parler de ce que je lis, de partager une coup de coeur, une émotion, une découverte.

En ce moment je lis  La trace de Richard Collasse, en édition de poche. Je n’en suis encore qu’à la page 98, mais en le rouvrant à la page 31 pour cet article, j’ai été surprise de dévouvrir que c’est justement l’une des scènes qui m’avaient frappées par sa sensualité et son étrangeté.

 » Le kimono glissa doucement sur les épaules sensuelles, la lumière tamisée soulignant l’ombre des seins menus, une main descendit vers le ventre plat, le pubis et le sexe dont chaque détail était comme ciselé sur le dépoli de la paroi de papier, et se lança dans un ballet d’hirondelle au crépuscule.  »

Et vous, que lisez-vous ?