Archives pour la catégorie A L’affiche

Les 7 doigts de la main

J’ai vu ce soir, à Istres , un spectacle exceptionnel ! C’est du cirque (bien sûr… penseront certains), et même du nouveau-nouveau cirque, canadien comme il se doit (comme il se doigt, devrais-je dire).

La compagnie s’appelle (voir plus haut)  » Les 7 doigts de la main » et le spectacle « Traces ». Pour une fois le fait d’habiter Paris va se révéler plutôt une chance, vu que le spectacle passe à La Cigale jusqu’à la fin de l’année. Ce serait une grave erreur de ne point y courir…Ce sont les « jeunes » de la compagnie : ils sont 5, 1 fille et 4 garçons, entre 22 et 26 ans, d’un niveau technique ahurissant (et je sais de quoi je parle), le spectacle réussit à être à la fois éblouissant, très esthétique, drôle, très moderne, touchant…

Ca commence très fort avec une voix au délicieux accent canadien vous priant de rallumer votre téléphone cellulaire (on ne sait jamais qui pourrait vouloir vous joindre), vous conseillant de faire des photos au flash (bien que ce soit dangereux pour les artistes), et de filmer le spectacle (pour garder le souvenir de ces instants précieux), de ne pas hésiter à aller aux toilettes pendant le spectacle (de toute façon vous ne saurez jamais ce que vous avez manqué…)

Sur Youtube vous pouvez trouver plusieurs extraits du spectacle : je vous conseille tout particulièrement le mât chinois (pourtant j’en ai vu, mais jamais comme ça) et la sangle aérienne, mais tout est bien.

 

Le site de la compagnie : http://7doigts.com/fr/spectacles/6-traces

Comme je suis devenue une vraie groupie en l’espace de 2 h, voilà la liste de toutes leurs dates en France :
7 au 31 décembre, Paris, La Cigale
6 au 10 janvier, Strasbourg (67), Théâtre de Maillon
13 et 14 janvier, Cebazat (63), Sémaphore
17 et 18 janvier, Dinan (22), Thé¸atre des Jacobins
20 et 21 janvier, Carquefou (44), Théâtre de La Fleuriaye
26 et 27 janvier, Bayonne (64), Scène Nationale de Bayonne
29 janvier, Arcachon (33), Centre Culturel l’Olympia

Manon et Jean dans les collines d’Allauch

On est allé voir hier soir un spectacle exceptionnel, programmé par le Merlan en plein air dans les collines au dessus de Plan de Cuques.C’est une adaptation de Jean de Florette et de Manon des Sources, jouée par une compagnie belge : Comp.Marius, et si vous pouvez encore avoir des places, c’est vraiment un évènement à ne pas manquer.

D’abord le cadre : le domaine départemental de Pichauris, sur la D 908 entre Peypin et Plan de Cuques. A part une maison abandonnée façon crèche provençale, autour de nous, juste les collines, le ciel bleu, la roche grise et le vert éteint des buissons. Nous attendons là, assis sur des bancs dans une grande prairie que les acteurs nous emmènenet quelques mètres plus loin, où des gradins de bois ont été dressés.

La troupe : ils avaient déjà monté la trilogie sur le vieux port, et ça devait être génial, mais j’étais passée complêtement à côté. Là, ils ont choisi Manon et Jean de Florette, et ils ont bien fait. L’accent belge rajoute une touche d’étrangeté à une mise en scène enlevée, joyeuse et trés naturelle. Les acteurs, dont certains jouent plusieurs rôles, sont vraiment remarquables.

Le spectacle : en deux parties, comme il se doit, avec une pause où on nous offre sous une grande tente une délicieuse cuisse de lapin cuisinée aux griottes, avec du bon gros pain et une petite sauce au fromage blanc et aux herbes.
Ca dure pas loin de 5 h, mais on ne voit pas le temps passer, et pour ma part je suis sortie de là le coeur en fête et le sourire aux lèvres.

Une précision tout de même : même si les couvertures sont prévues, il fait super froid  (11 ° hier soir) ! Je ne sais pas comment font les acteurs pour jouer dans leurs petits costumes : on savait déjà que les gens du nord ont dans le coeur la chaleur qui fait défaut à leur climat, mais en plus, visiblement, cette chaleur irradue tellement qu’elle arrive à les réchauffer.

Moi, avec deux polaires, un pull, une goretex et des gants, sans oublier de bonnes chaussettes, des bottes et un pantalon de cuir (ET la couverture…) ça allait.

C’est jusqu’au 5 octobre, tous les soirs à 19 h 30, le dimanche à 11 h 30 (pas mal pour avoir moins froid….) et n’hésitez pas, ALLEZ Y !

Avignon, le retour

Nous voici donc de retour de notre séjour en Avignon, où nous avons vu fort peu de spectacles, mais finalement, 3 par jour c’est pas mal, et ça évite de s’endormir dès que le spectacle n’est pas exceptionnel…Chose promise, chose due, voici mon classement : Comme il y a deux ans, Le Quatuor Vagabond fait partie de mes 2 préférés : Opa Tsupa, à 21 h au théâtre des Lucioles. C’est toujours aussi brillant, gai, péchu…Le pianiste toujours impassible, le violoniste virtuose et l’accordéoniste fabuleux. Il faut bien dire qu’ils ont tout fait pour que je les aime, puisque, assise comme toujours au premier rang, ils m’ont dédié un de leurs morceaux et leurs oeillades assassines (je vous rassure, c’était pour les besoins du spectacle, mais pendant 5 mn, toutes les femmes de l’assistance ont dû être jalouses de moi…)Bref, n’hésitez pas , allez-y, mais pensez à réserver.

Toujours du cirque dans ma short list : Le Cirque sans Nom, à 19 h à l’île Piot.  C’est magique, un univers à part, des machines drôles, des personnages rêveurs, une inventivité incroyable. J’ai adoré.

Après ça, j’ai aussi aimé :

Minuit Song, à 16 h 40 aux Lucioles, une comédie musicale drôle, bien chantée, bien jouée.

Gérard Morel et la clique qui l’accompagne à 20 h 50 aux Lucioles, de la chanson  accompagnée par un orchestre ébouriffant, un virtuose des mots qui chante bien et qui aime toutes les bonnes choses de la vie.

Klinke à 17 h au Collège de la Salle : du cirque italien, drôle et tendre.

Je n’ai pas réussi à voir les spectacles à Villeneuve, puisque tous font relâche le mardi, juste le jour où on voulait y aller… c’est bête !

Le bouche à oreilles dit grand bien du Cabaret Cirque des Arrosés, à la Barthelasse à 21 h.

Sinon, on a vu quelques spectacles mauvais, voire très mauvais, mais je ne donnerai les noms qu’à ceux qui m’en feront la demande expresse…

Le coup de gueule de l’année concerne la nouvelle carte du Off.
Jusqu’à présent, toutes les compagnies la vendaient, c’était rapide et ça marchait bien. Trop bien sans doute, puisque maintenant la carte n’est plus vendue qu’à la maison du Off, c’est une carte format carte de crédit avec photo, il y a deux heures de queue pour la faire faire, et ce n’est expliqué nulle part…
Certaines compagnies (mais pas toutes, ce serait trop beau) vendent des contremarques à échanger contre la fameuse carte. Par contre, du coup, ce n’est pas à la maison du Off qu’il faut aller retirer sa carte, mais à la mairie, et aux horaires de bureau, s’il vous plaît… Et on ne mélange pas : à la maison du Off impossible d’échanger sa contremarque, à la mairie, impossible de faire faire sa carte sans contremarque !
Je ne sais pas quel esprit brillant a pondu ce système, mais il devrait aller se faire soigner. Du coup, ils ont perdu au moins une carte, puisque Philippe, écoeuré par l’attente, a laissé tomber mais a quand même réussi à bénéficier du tarif Off quasiment partout !

Je pourrais encore vous parler d’Avignon jusqu’aux petites heures… Résumons les points importants :

– notre bistrot fétiche, AOC, est toujours aussi sympa, aussi bon, aussi tout ! Je vous conseille le carpaccio de canard, la salade de foie gras, les planches de charcuterie et de fromages, Philippe passe l’année à rêver de leur tartare au couteau…  Au 5 place de Jerusalem, c’est une valeur sure.

– depuis longtemps je voulais le tester : l‘Epicerie, sur l’adorable place St Pierre est vraiment très bon, même si un peu plus cher. Pour 17,50 €, une grande assiette pleine de bonnes choses, un cadre magnifique, un service agréable.

– la palme des toilettes les plus surprenantes revient au restau « merci Tonton » sur la place des Carmes. Je vous laisse découvrir !

Avignon, c’est parti…

avignon off 2008Pour une fois, je cède à la demande populaire, et je vous révèle ma première sélection avant même le début du festival. Celle ci étant basée en grande partie sur ce que j’ai aimé les années d’avant, vous aurez certainement droit à une mise à jour dans les jours qui viennent.Commençons par le commencement : l’adresse du off, avec un site bien fait où vous pouvez faire votre marché…:
http://www.avignonleoff.com/programmation/Autre préalable : je ne parle ici que du Off, ceux qui me connaissent un peu savent ce que je pense du In, ceux qui veulent savoir peuvent touours me le demander…Et comme toujours, il y a beaucoup de cirque dans ma sélection, pas mal de musique et très peu de théâtre (le théâtre m’emmerde souvent…).

A tout seigneur tout honneur : un de mes spectacles préféré d’il y a deux ans :

Le Quatuor Vagabond, qui revient avec un nouveau spectacle (que je ne connais donc pas) : Opa Tsupa, à 21 h à la Condition des Soies. C’est de la musique un peu tsigane, un peu classique, mais des musiciens exceptionnels et un spectacle drôle et merveilleux (en tout cas le précédent était comme ça !)

Un autre spectacle que j’ai adoré il y a 3 ou 4 ans : Battement de coeur (pour duo de cordes vocales) :

c’est drôle, intelligent, musical aussi, et accessible à tout le monde. C’est à 18 h 40 au théâtre des Lucioles.
Cette année, ils montent aussi un autre spectacle : Minuit Song, qui passe bizarrement à 16 h 40 aux Lucioles aussi.

Dans la catégorie « j’ai aimé, j’y retourne », je vous propose aussi :

Les Trompettes de Lyon, « Sans tambour ni Tambour », un genre de « Quatuor » plus nombreux avec des trompettes et pas de cordes. On avait acheté le CD et on l’écoute toujours…
C’est à 12 h 30 au théâtre de l’Oulle.

 

Le théâtre du Maquis présente « Farallone », J’avais adoré Falesa il y a quelques années, donc j’y vais en confiance. C’est à 17 h 20 au Petit Chien.

– Comme chaque année Les Baladins du Miroir reviennent et nous proposent cette fois « Tristan et Yseut ». J’aime tout ce qu’il font, en plus ils viennent de Belgique, ils sont sympas et chaleureux, y’a des bières belges à la buvette, n’hésitez pas ! C’est à 22 h à Villeneuve.


Tant que vous êtes à Villeneuve, vous pouvez vous faire une soirée complête avec :

– Oncle Vania à la campagne, par le Théâtre de l’Unité à 20 h. Comme le dit Jacques Livchine(du Théâtre de l’Unité…), « le théâtre de l’unité c’est toujours autre chose ».

– Il faudra venir un autre soir  à Villeneuve pour voir « Somewhere… La Mancha »  à 22 h par la compagnie Irina Brook. Je ne connais pas la pièce (adaptée de Don Quichotte) mais la seule mise en scène d’Irina Brook que j’ai vue m’a donné envie d’en voir d’autres.

Après ça, en vrac :

Madame Motte, à 11 h à Champfleury. Parce que c’est Sofi avec qui j’ai fait du tissu (cirque) cette année, que je pense que son spectacle est vraiment bien et que je ne l’ai pas encore vu. C’est un clown sur un trapèze, venez voir !

– A 12 h 20 au Théâtre des Lucioles, Le Bonheur, par les Cartoun Sardines. Tout un programme !

– La compagnie Vents d’Autan propose  » Les jardins Ordinaires » à 17 h à l’île Piot. J’ai adoré leurs deux précédents spectacles, des duo de main à main. Là il est tout seul, mais j’irai voir quand même.

Après, il y a ceux que je ne connais pas, mais qui me tentent :

Desirs d’Opéra, à 16 h 30 à la Parenthèse. Si je me souviens bien, l’endroit est sublime, un hôtel particulier avec un grand jardin, et un petit salon.

Gerard Morel & toute la clique, à 20 h 50 aux Lucioles. Il fait aussi un autre spectacle tout seul.

– Le palais Nibo et ses pensionnaires, parce que c’est Les Têtes en l’Air et qu’on leur a acheté notre camion… C’est à 20 h 30 à l’Ile Piot.

– Encore du cirque : Pas perdus, à 14 h au Théâtre des Doms. C’est du jonglage.

– Toujours du cirque : Le cirque de la Lanterne Magique, à 16 h 30 au Collège de la Salle. Une famille de cirque à l’ancienne.


Klinke, à 17 h au Collège de la Salle. Encore et toujours du cirque.

– A 19 h, Le Cirque sans Nom, à l’Ile Piot.

– Et encore du cirque : Tok, à 20 h 30 et 22 h 15 à l’Ile Piot.

– Et pour changer : Le Cabaret Cirque, à 21 h à l’Ile Piot toujours.

Voilà, voilà, c’est ma première sélection… On emmène le camion en Avignon du 12 au 16 juillet, j’aurais sûrement beaucoup de choses à vous raconter la semaine prochaine !

Festival de Pernes les Fontaines

Le festival de Pernes les Fontaines, c’était le WE dernier. Un an qu’on l’attendait, qu’on se préparait.

Et cette année, en plus, l’occasion de faire voir du pays au camion, et de se prendre pour des « vrais »…

Première déception : à notre arrivée au stade aimablement converti en camping pour les festivaliers par la mairie de Pernes, il a beau n’être que 18 h 30, l’ambiance est déjà craignos, et dans le seul coin où on peut caser le camion, on sent que les bières ont déjà dû couler à flot ! Des mecs bien bourrés, des chiens plus ou moins dressés… on se demande ce qu’on est venus faire là, et on se rend douloureusement compte qu’on est beaucoup plus bourgeois que bohèmes…

Mais bon, on va rater le spectacle de nos amis les Arts Felus, alors on laisse le camion,et on court voir le pestacle, Les Mondes à l’Envers.C’est trés bien, une version épurée de leur précédent spectacle (la maison accidentée), plus recentrée sur le cirque et moins prise de tête. http://www.artsfelus.fr

Cerise sur le gâteau, en discutant avec eux après le spectacle, ils nous sortent une sacrée épine du pied, en nous trouvant un coin sympa pour poser notre camion. Là ambiance beaucoup plus cool, personne n’a l’air bourré dès le matin, et personne ne joue du djembe au milieu de la nuit ! Merci encore à eux.

Sinon, le festival cette année, c’est un peu décevant : pas beaucoup de spectacles qui nous intéressent, et encore bien moins qui nous plaisent.

Quelques exceptions, dont une de taille.

– La compagnie Isis  (http://www.cieisis.org/) présente son cabaret : un diaboliste impressionant, un duo de main à main sublime, des danseurs de hip hop et même deux adorables contorsionistes. On a tellement aimé le spectacle qu’on l’a vu 3 fois ! Pour ceux qui suivent, le duo de main à main,  c’est la Cie Prêt à Porter (http://ciepretaporter.free.fr ) un de mes coups de coeur d’ Avignon en 2006 dans « Histoire amère d’une douce frénésie ». Là ils ne sont que 2, mais c’est trés trés bien aussi.

Gaveo (www.gaveo.com ) : encore du diabolo et du jonglage. La trame de l’histoire est un peu faible (l’élève qui dépasse le maître), mais ce sont les meilleurs diabolistes que j’aie jamais vu !

l’Orchestre à 20 centimes : ils viennent de Blois, le plus jeune a 13 ans, le plus vieux ne doit pas dépasser 25 ans, ils jouent bien, c’est sympa, gai et plein de pêche.

– In6danse : danse contemporaine + hip hop : ça peut donner le pire, là c’est vraiment magnifique ! 6 jeunes danseurs, des chorégraphies subtiles et une vraie qualité de danse. Ils viennent de l’Isle sur Sorgue, et je n’aurais pas imaginé que des danseurs de cette qualité puissent émerger dans une si petite ville !

– Et quand même, Antoine Le Menestrel de la Compagnie Lézards Bleus : il grimpe aux murs, frappe aux fenêtres, se fait inviter par les dames et les demoiselles abritées derrière ces fenêtres. En fait il cherche l’amour ou son âme soeur…

Petite chronique tardive d’Avignon

Petite année pour Avignon… Je ne parle pas du nombre de spectacles proposés, dont il paraît qu’il dépasse les 940 rien que pour le Off. Non,  non, petite année pour moi, aussi bien question quantité (12 spectacles cette année, 25 l’an dernier) que qualité.

On avait pourtant bien commencé, en emmenant un troupeau de nos amis découvrir Avignon. En groupe on ne peut pas trop prendre le risque d’improviser , on avait donc prévu des valeurs sures.

« L’ombre Orchestre », de Xavier Mortimer, que je n’avais pas pleinement apprécié l’an dernier pour cause de fatigue (c’était mon 25° spectacle, quand même…). Là c’était l’occasion de le voir dans de bonnes conditions, et il faut bien reconnaître que ça valait la peine !

Xavier Mortimer, c’est le croisement improbable d’un lutin et d’un angelot ; il sait jouer de toutes sortes d’instruments, jongler, faire de la magie, c’est un merveilleux mime, et son spectacle, au croisement de tous ces arts se savoure comme un moment de rêve.

C’est parfait, charmeur, drôle, touchant. Allez-y à l’occasion, vous ne le regretterez pas. D’ailleurs, il sera le 3 octobre à Rousset, et moi aussi…

Et pour tout savoir sur lui : www.xaviermortimer.com

Après, on a revu l’inoxydable « Duel », mais est-ce parce que c’était la 4ème fois que je le voyais, ou est-ce que les artistes n’ont plus le feu sacré (ça fait quand même 4 ans qu’ils tournent ce spectacle), c’était un peu moins bien, un poil hysthérique, même si ça reste du grand spectacle musical. Je suis toujours aussi fan de « Musique mon amie »…

Ensuite, on a passé 4 jours en Avignon, un Avignon bien calme cette année, ce qui n’est pas désagréable.

Je ne vais pas tout citer, juste mes préférés :

 » La famille Moralles » à la Barthelasse : du cirque comme on l’aime, en famille ou presque, avec un niveau technique impressionnant, de la gaieté, des chansons.

Leur site est à leur image : www.lafamillemoralles.com

 

Un petit bijou : Le voyage de Pytheas, raconté par Clément Goguillot.


Pytheas, c’est un navigateur, un scientifique et un aventurier marseillois, période grecque (200 av JC). Il est allé jusqu’au cercle polaire sur un navire à voiles et à rames, et son odyssée est incroyable.

Clément nous la raconte à sa façon merveilleuse. Chemin faisant, on apprend plein de choses, on s’amuse, mais surtout, on est captivé par la magie du conte.

www.clement-goguillot.fr

Voilà, Avignon c’est fini, le WE prochain, c’est Pernes les Fontaines…

A suivre…

Poum Tchack et Ladislas Starevitch

J’ai beau les connaître depuis leurs premières couches culottes (j’exagère à peine),  les garçons de Poum Tchack m’impressionnent toujours à chaque fois que je les écoute par leur énergie et leur bonheur communicatif.

Leur projet « Dark Swing » qui consiste à jouer en direct pendant la projection de films d’animation de Ladislas Starevitch est passionnant !

J’en avais vu/entendu les premières ébauches depuis 1 an ou 2, me régalant à chaque fois. Cette fois, s’ils accompagnent toujours « Fétiche Mascotte » l’histoire tendre et rocambolesque d’une petite peluche au coeur tendre, ils ont exhumé 2 nouveaux bijoux : « L’épouvantail » et « Dans les griffes de l’araignée ». Ce dernier film a été colorisé à la main (image par image !) et certains plans ont visiblement été vus et appréciés par Tim Burton !

Le programme, présenté à sa manière inimitable par Lionel, donne chaud au coeur !

Il passe encore dans la région jusqu’à la fin de l’année, courez-y !

Plus d’infos sur le Dark Swing project : http://www.fonderie-aix.com/article.php3?id_article=81

Pernes dans le vent

Pernes : 3 jours de bonheur sous un vent de folie… (ou le contraire, c’était bien 3 jours de folie aussi !)

Je ne vais parler que des spectacles que j’ai aimés… c’est plus positif. Sachant qu’il y avait 44 spectacles présentés, même avec une organisation béton, on ne pouvait pas tout voir.

Vendredi, premier coup de coeur avec un diaboliste assez allumé… Il s’appelle Thomas, et son spectacle s’appelle Réverbère, on ne sait pas trop pourquoi. En tout cas il est fou, drôle et sympa, avec une « tchatche » d’enfer.

Son site : http://www.reverbere.org/

Samedi :

Joli spectacle musical, avec des marionettes qui passent sur des fonds de toile peinte… musiques des balkans ou d’ailleurs. J’ai beaucoup aimé, je les ai même pris en photo : Ils s’appellent « La bande à Koustic« , et n’ont pas l’air d’avoir de site. Dommage !

Miss O Youk,  un spectacle de tissu aérien, danse et chant.  C’est joli, agréable à regarder.

Les Polies Glottes,  » Le quintet de Paule »cinq filles qui chantent. J’ai beaucoup aimé quand elles chantaient, moins quand elles parlaient, mais il paraît que c’est parce que j’ai râté le début.

Le Taraf des 3 Becs, une joyeuse harmonie qui met une ambiance de feu.

Les envoyés du Yuocland, 3 yuocs et leur berger/guide spirituel. C’est impressionnant ! Au bout d’un moment on s’ennuie un peu, mais ça vaut la peine d’être vu. Le plus amusant : on a beau savoir que les yuocs sont des échassiers, on réagit comme si ils étaient vraiment des animaux !

http://www.yuocs.com/

Super Morbak, il joue avec le feu et nous en met plein la vue. Il voudrait faire le tour du monde avec son spectacle, j’espère qu’il va y arriver !

Tapis volant, un diaboliste fou (Benoît, qui nous avait déjà impressionnés dans « Parade »), un jongleur un peu fatigué et deux musiciens inoxydables. Un spectacle qui ne m’a pas vraiment touché mais qui a beaucoup plû à Vincent et à Philippe. Il faut dire que je commençais à fatiguer…

 

Dimanche :

Le spectacle dont tout le monde parlait : Ka’O ? de la cie A&O. Un clown triste sans amis, ça peut devenir méchant. Moi je préfère les clowns gentils, mais je dois reconnaître que le comédien est vraiment impressionnant. Le spectacle préféré de beaucoup sur le festival.

Le pique nique des soeurs Paillasse, cie Prospero. Moi ça m’a plû. C’est simple mais trés bien joué. J’ai bien regretté qu’elles n’aient pas mangé d’enfant cette fois ci, mais 2 par jour, ça fait beaucoup !

J’ai vu passer les échassiers de la cie du Bout des Doigts, et c’était trés joli. Sur le thème des saisons, et sur la musique de Vivaldi, forcément.

Le finale apothéose, avec la cie Karnavires. Là, je me suis lâchée sur les photos…

http://www.karnavires.org/

   

Bon, on a déjà réservé l’hôtel pour l’année prochaine…

 

Festival de rue de Pernes les Fontaines

 A partir de vendredi (4 août) et pour tout le WE, c’est le 10ème festival de spectacles de rue à Pernes les Fontaines.

L’an dernier c’était génial : Pernes une merveilleuse petite ville médiévale, des spectacles dans tous les coins, une ambiance bon enfant…

Cette année, on verra bien, mais le programme a l’air trés alléchant. A lire sur le site du festival : www.fontarts.com

On y sera à partir de vendredi soir, et je vous raconterai tout ce que j’ai vu de beau la semaine prochaine.

Mon Avignon…

Comme chaque année j’ai craqué et passé plein de temps à Avignon, et vu plein de belles choses !

Tout d’abord, mes 2 coups de cœur absolus :

gorky– à 17 h 15 à l’Alibi (rue des teinturiers), « Balles populaires ». C’est un conteur qui jongle, ou un jongleur qui conte, on ne sait pas trop. Gorki (c’est son nom) nous raconte sa vie, et nous transforme en amis en moins d’une heure… Un moment magique dont on sort avec le cœur tout chaud.
www.lesitedegorky.com

– A 22 h 15 au Cabestan, « le Quatuor vagabond en Trio ». Trois musiciens aussi talentueux que déjantés nous font vibrer autant que leurs instruments. On voudrait que ça ne s’arrête jamais.
www.lequatuorvagabond.com

Ensuite, 6 spectacles vraiment très bien, mais sans le supplément d’âme qui nous a fait craquer pour les 2 premiers :

– « Les Accrostiches », dans l’après midi au Collège de la Salle. Les Accrostiches dans une forme éblouissante, en compagnie d’Octave, musicien extraordinaire. Plein les yeux, plein les oreilles, un grand moment de bonheur.
www.lesacrostiches.com

triskel
– « Triskel » vers 22 h 45 au Chien qui fume. La perfection absolue, du cirque beau comme on n’en voit jamais. L’émotion naît de la perfection.

– « Les Bonimenteurs » au Rouge Gorge, le soir. Un peu fatigués par la chaleur et par Avignon, mais toujours remarquables. On a du mal à croire que ça puisse être de l’impro. Toute la salle pliée en 2 de rire …

cinq de coeur

– « 5 de cœur », spectacle « Chasseurs de sons » au Balcon dans l’après midi. 5 chanteurs (remarquables) multicolores, et un spectacle juste et drôle.

– Dans un registre vraiment déjanté : « La chorale de saint Fulbert » le soir au Bourg Neuf. Depuis le temps que je craquais sur leurs annonces de spectacle, je n’ai pas été déçue. Parodique et très amusant.
www.acidu.com

histoire amère d'une douce frénésie

– Histoire Amère d’une douce frénésie : le spectacle préféré de Philippe cette année. 3 personnages, 1 homme, 2 femmes, le trio classique traité avec légéreté et cynisme… Une petite merveille.

Après, j’ai vu beaucoup d’autres choses, des mieux et des moins bien, mais celles là ne devraient pas vous décevoir quels que soient vos goûts…

Bon, bien sûr cette année pour tout simplifier, il y a 2 catalogues, et 2 cartes (qui s’appellent toutes les deux Off, hi hi hi), (avec pas les mêmes spectacles dedans !) ce qui ne facilite pas vraiment la vie. Apparemment les 2 cartes sont acceptées à peu près partout, avec sans doute un plus pour la carte Off AFC (celle en couleur). La carte Off AFO (celle en rouge et blanc, celle qu’on connaissait) semble un peu en perte de vitesse.